Assurance-vie

Pension libre complémentaire

S’il fallait choisir un seul produit d’épargne déductible fiscalement, ce serait incontestablement la P.L.C.

En effet, vous pouvez déduire INTEGRALEMENT les primes et récupérer jusqu’à 70% de celles-ci.

La P.L.C.I. est cumulable avec les autres déductions fiscales (Assurance-Vie, Epargne-Pension, Prêt Hypothécaire, Assurance Groupe).

Pour les indépendants, il existe la PLCI ordinaire ou sociale et pour les salariés dispensateurs de soins, la PLC sociale uniquement.

Vos cotisations sont totalement déductibles à titre de charges sociales. Ceci signifie que les primes sont toujours déductibles, même si vous ne déduisez pas les frais professionnels réels.

Qui peut y souscrire ?

    • Tous les indépendants à titre principal et en ordre de cotisations sociales.
    • Les indépendants à titre complémentaire avec un revenu de base de min. 12.870,43 € (année 2014) et en règle de cotisations sociales.
    • Le conjoint aidant d’un indépendant en règle de cotisations sociales (revenu minimum). – – Les salariés dispensateurs de soins (Médecins, Dentistes, Kinés, Pharmaciens).

Comment déduire les primes ?

    • les indépendants déduisent les primes au même titre que les cotisations sociales d’indépendants.
    • les employés déduisent les primes sous la rubrique « Cotisations sociales non retenues à la source » (rubriques 1257 et 1357 dans la déclaration fiscale).

Quel est le  montant de la cotisation ?

  • Indépendants :
    pour la PLCI ordinaire, vous pouvez verser une prime annuelle comprise entre 1% et 8,17% de votre revenu de référence (*) avec un minimum de 100€ par an et un maximum 3.027,09 € par an pour l’année 2014 (indexé annuellement).
  • Indépendants et salariés:
    pour la PLC sociale, vous pouvez verser une prime annuelle de 1 à 9,40% de votre revenu de référence (*) avec un minimum de 100 €/an et un maximum 3.482,82 € par an pour l’année 2014 (indexé annuellement).

Le volet de solidarité dont les garanties varient selon les compagnies couvre généralement la prise en charge des primes par la compagnie en cas d’invalidité, un supplément de pension en cas de maternité et une rente pendant dix ans en cas de décès.

La prime du volet solidarité est égale à 10% de la prime annuelle totale que vous payez.

(*) revenu de référence = revenus professionnels nets imposables indexés de 2011 ou le revenu de base en 2014 pour les nouveaux travailleurs et les employés.

Quelle taxation au terme ?

Les participations bénéficiaires ne seront pas taxables.

80% du capital provenant du taux minimum garanti sera taxé sous la forme d’une rente fictive annuelle de 5% pendant 10 ans à partir de vos 65 ans. Cette rente fictive devra être ajoutée à vos revenus imposables annuels.

Une cotisation unique de 3,55% est retenue pour l’INAMI sur le capital total au terme du contrat.

Où souscrire ?

Vous pouvez vous adresser auprès de votre caisse d’assurances sociales, votre banquier, une compagnie d’assurances ou votre intermédiaire en assurances (un courtier de préférence).

Contrairement aux caisses de pensions et aux banques, votre courtier vous proposera une panoplie plus importante de formules et d’options qui vous permettront de personnaliser votre contrat.

Quelle formule d’assurance ?

Tout est possible chez votre courtier : Pension et/ou Décès avec extensions Revenu Garanti, Décès Accidentel, Exonération de Primes,…

Selon les formules des compagnies, vous pouvez choisir que vos cotisations rapportent un taux minimum garanti de 0% à 2,25%.

Vos Participations Bénéficiaires pourront être investies dans de la sécurité ou dans des fonds d’investissements à potentiel élevé. Vous choisissez les bénéficiaires en cas de décès.

Le contrat peut être mis en garantie pour une acquisition immobilière et même rembourser totalement ou partiellement le capital emprunté.

VOICI DONC UN CONTRAT A SOUSCRIRE SANS HESITER !

50% de la prime est remboursée via une réduction d’impôts (indépendants et employés).

20% de la prime est remboursée via une réduction des lois sociales pour les indépendants qui ne sont pas au plafond de la cotisation annuelle.

Les primes ne sont pas majorées de la taxe de 2% et la taxation sur le capital final est plus avantageuse que les autres contrats Pension.

Jamais aucun placement ne vous donnera un tel rendement.